Coronavirus : SUD éducation dénonce des consignes ministérielles floues et ambiguës

Fédération des syndicats SUD éducation
vendredi 28 février 2020
par  Sud Éducation Guyane

Une nouvelle fois, le ministère n’assume pas ses responsabilités en matière de protection des personnels, renvoyant aux responsabilités individuelles ou locales.

C’est ainsi que sur la page de son site, qui est la seule information officielle délivrée aux personnels, aucune consigne claire n’est donnée pour les personnels qui reviendraient des zones où le risque d’exposition au virus est plus élevé.
Le ministre entretient l’ambiguïté jusqu’au ridicule : le ministère demande de “privilégier le télétravail et éviter les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine…)”.

Blanquer demande ainsi aux personnels enseignants de continuer de se rendre au travail, mais sans se réunir, ni accéder à la cantine. Il semble pourtant évident que s’il faut éviter les réunions, il est alors indispensable de ne pas être en contact avec les élèves.

Cette absence de consigne claire se conjugue avec les messages inutilement anxiogènes et contradictoires que les personnels reçoivent dans diverses académies de la part des autorités académiques, des chef-fe-s d’établissement ou des Dasen. Qui plus est, le démantèlement de la médecine scolaire, l’absence criante de médecins et d’infirmier-ère-s n’est pas de nature à rassurer quant au dépistage des symptômes et à la mise en œuvre de mesures de prévention.

Blanquer se dit prêt dans les médias à “déclencher de l’enseignement à distance massif”, mais il est évident qu’il s’agit d’une annonce dépourvue de toute portée d’un ministre qui souhaite une nouvelle fois apparaître comme le bon élève du gouvernement.

SUD éducation rappelle aussi, ce que le ministre semble oublier, que les personnels ont des droits lorsqu’ils sont contraints de rester à leur domicile.

Le décret 2020-73 du 31 janvier 2020 prévoit que les salarié-e-s qui seraient dans l’impossibilité de travailler en raison d’une consigne donnée par les autorités sanitaires ou l’administration se voient verser des indemnités journalières par la sécurité sociale sans jour de carence. Alors que cette mesure s’applique à tous les personnels de l’Éducation nationale, le ministre s’est bien gardé de communiquer sur cette mesure, et de donner des instructions claires en ce sens.

SUD éducation exige :
— que le ministre donne des instructions claires pour protéger les personnels et les élèves ;
— diffuse une information claire à même de rassurer les personnels ;
— garantisse la prise en charge sans jour de carence en cas d’impossibilité de travailler.


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

KOUROU - Assemblée Générale le lundi 9 mars à 17h00 devant le parvis de la médiathèque

samedi 7 mars

AG de KOUROU,
Réunie prévue le lundi 9 mars à 17h00 devant le parvis de la Médiathèque pour proposer et choisir les modes d’actions qui nous conviendrons, avec la volonté de choisir des actions fortes qui s’inscriront dans la durée.
Le 49.3 ne doit pas et ne nous vaincra pas.
C’est en nous battant tous ensemble et jusqu’au bout que nous serons en mesure de gagner !

Comparateur de retraites entre le système actuel et le projet du gouvernement

vendredi 28 février

Le simulateur est prévu pour des carrières entamées relativement jeune et poursuivies à leur terme. C’est pourquoi l’âge de début de carrière est limité à 28 ans. Si vous avez été par exemple assistant-e d’éducation avant d’être enseignant-e, le simulateur sera bien plus proche de la réalité en faisant commencer votre carrière au début de votre période de travail comme AED.

Solidaires en action sur Facebook

vendredi 28 février

L’Union syndicale Solidaires est composée de fédérations et syndicats nationaux, et d’Unions locales et régionales. Elle existe depuis 2003 mais a des racines bien plus anciennes dans le syndicalisme. Elle défend les travailleurs et les travailleuses en France, quelle que soit leur origine et leur culture, et travaille avec les organisations de jeunes, de chômeur et chômeuses, de paysans, d’habitants. Elle entretient des relations fraternelles avec de nombreuses organisations syndicales et d’associations à l’étranger pour faire vivre la solidarité internationale.

Grève des Femmes !

vendredi 28 février

Grève des Femmes !

Parce que les femmes partout dans le monde se lèvent et luttent pour l’égalité et leur émancipation, soyons les grandes gagnantes ce 8 mars ! Reprenons le mot d’ordre international de la grève féministe ! Le 8 mars, on arrête toutes !

L’évènement FB : https://www.facebook.com/events/1566297166855663/

Retraites : le gouvernement nous ment !

mercredi 12 février

[SAISON 1, ÉPISODE 8] VRAI/FAUX sur la valeur du point