Toujours déterminé-e-s, en grève pour nos retraites

lundi 3 février 2020
par  Sud Éducation Guyane

La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit. Le 24 janvier, les taux de grévistes dans l’éducation étaient même largement en hausse par rapport aux journées précédentes. Et pour cause, les personnels savent qu’ils et elles ont tout à y perdre. La mobilisation continue jusqu’au retrait !

La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit. Le 24 janvier, les taux de grévistes dans l’éducation étaient même largement en hausse par rapport aux journées précédentes. Et pour cause, les personnels savent qu’ils et elles ont tout à y perdre. La mobilisation continue jusqu’au retrait !

Dans l’éducation, on se mobilise !

Depuis les premières présentations du projet de loi, le gouvernement a bien conscience qu’il faut essayer de rassurer les enseignant-e-s. Et pour cause, comme nous l’avons montré dès novembre avec la publication du simulateur retraites.sudeducation.org, les pensions des personnels de l’éducation vont considérablement baisser. Dans le même temps, les raisons de se mobiliser dans l’éducation ne manquent pas : la mise en place des E3C, la loi pluriannuelle de programmation de la recherche, mais aussi les suppressions de postes, les évaluations nationales, la précarisation et l’intolérable répression dont sont victimes les personnels mobilisés. Le 6 février, montrons au gouvernement et à Blanquer que l’Éducation refuse toutes les contre-réformes en cours.

Le Conseil d’État retoque le projet

Au-delà de l’écran de fumée, le seul élément tangible dans les engagements du gouvernement concernant les pensions des enseignant-e-s était d’inscrire dans la loi la garantie que le niveau des pensions des enseignant-e-s et chercheurs-euses ne puisse pas être inférieure à celle des autres fonctionnaires de catégorie A. Or, le Conseil d’État vient de rendre son avis sur le projet de loi et a retoqué l’article 1, qui contient ces éléments, en indiquant qu’il est inconstitutionnel : soit parce qu’il s’agit d’une injonction faite au Parlement, soit parce que l’article est tellement flou dans sa rédaction qu’il ne contraint en rien le gouvernement pour le respecter. Bref, comme nous le disons depuis le début, les promesses du gouvernement sur les revalorisations sont une vaste entourloupe.

En grève, en manif et en AG le 6 février !

Fédération SUD éducation,
le 2 février 2020

- SUD éducation dénonce la criminalisation des lycén-ne-s mobilisé-e-s contre les E3C
- Du 2 février… jusqu’à la victoire, bulletin des luttes n° 57
- Dans l’enseignement et la recherche aussi, les femmes grandes perdantes de la réforme des retraites



Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Elections TPE/TPA : votons Solidaires

lundi 22 mars

Du 22 mars au 6 avril auront lieu les élections TPE/TPA. Nous connaissons toutes et tous des salarié-e-s qui travaillent dans une association ou une entreprise de moins de 11 salarié-e-s ou qui sont salarié-e-s de particuliers. Du 22 mars au 6 avril, faisons voter pour les listes Solidaires.

Sur le Web : Article en ligne

Non à la loi liberticide « sécurité globale »

mercredi 16 décembre 2020

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, un collectif d’organisations syndicales (notamment SUD-Solidaires) et de journalistes demande le retrait des articles 21, 22 et 24 au nom du respect des libertés fondamentales.

Numéro Vert d’appui syndical de Solidaires !

lundi 30 novembre 2020

Le Numéro Vert d’appui syndical de Solidaires qui avait été lancé lors du premier confinement est remis en fonctionnement à partir du 30 novembre.

Il doit permettre d’aider les salarié-es, les chômeurs/ses, les étudiant-es à faire valoir leurs droits dans une période difficile et d’attaques contre les droits de tous-tes.

Le Numéro Vert 0 805 37 21 34 fonctionne désormais du lundi au vendredi entre 11h et 14h (Hexagone)

Face au Covid et au gouvernement

samedi 7 novembre 2020

Le covid se répand à nouveau d’une façon exponentielle. La crise sanitaire est grave. La première des priorités doit être la lutte pour limiter la contagion. Il faut également lutter contre la crise économique, sociale et écologique ! Il y a des mesures immédiates à prendre.

Sur le Web : Voir la vidéo