Rentrée 2013 :

DERRIÈRE LA COM’ L’AUSTÉRITÉ !

Edito
dimanche 13 octobre 2013
par  Sud Éducation Guyane

Pour la 1ère rentrée a avoir été entièrement préparée par V. Peillon, quel changement ! Malgré quelques corrections, la politique scolaire du nouveau ministère est en continuité avec les précédentes. Elle poursuit l’école du socle commun et des compétences, l’adaptation de l’école au marché, la dégradation des conditions de travail des personnels et la précarisation.

C’est aussi la rentrée chaotique des nouveaux rythmes scolaires. Une réforme bricolée, non financée, inégalitaire, imposée malgré l’opposition qu’elle a suscitée. 5 communes de Guyane ont décidé d’appliquer cette réforme dès cette année. SUD Éducation combat cette réforme depuis le début et nous ne lâcherons pas le morceau (la lettre ouverte que nous avons adressée au Recteur est consultable sur notre site).

C’est la rentrée de l’adieu à la promesse des 60 000 postes. Moins de 10 000 créations sont annoncées pour 2014. Il en aurait fallu 14 000 par an pour tenir la promesse.

De plus, il y à fort à parier que cette année encore le rectorat va bidonner les prévisions d’effectifs ce qui aura pour conséquence de justifier des créations de postes au rabais (l’année dernière l’augmentation des effectifs prévue du 1er degré était de 0,87%... En Guyane le niveau de fécondité est 3,5 enfants par femme).

La précarité continue de se développer à tous les niveaux : refus de titulariser les précaires (Assistant de Prévention et de Sécurité, Emplois d’Avenir Professeur...). L’effet d’annonce sur la « pérennisation des AVS » ne masque pas qu’il s’agit seulement, après 6 ans d’ultra-précarité en CDD, de leur accorder éventuellement un CDI de droit privé, et non de les titulariser sous statut de fonctionnaire. Cela ne masque pas non plus que beaucoup d’AVS sont sous contrat aidé et ne sont pas concernés par la mesure.

Ton Recteur en tong sur Facebook

Avoir l’académie sur Facebook et une émission en prime time sur Guyane 1ère voilà ce qui nous manquait. (une future émission "Ma Guyane c’est bien" devrait bénéficier de 1 min. 30).
Et ce n’est pas fini car cette année nous allons en souper des belles déclarations. Car comme nous disait le Recteur, des « chantiers » il va y en avoir : Elaboration du nouveau projet académique, refondation de l’école, nouveaux programmes...
Ministre, Recteur, inspecteurs, à tous les échelons de la hiérarchie, ils vont jouer les managers. Ils vont nous booster pour « produire » de la réussite éducative. Mais pour ce qui est des moyens et des conditions de travail ce sera « débrouillez-vous avec ce que vous avez ». Nous sommes toujours sous le régime de l’austérité et il est clair que nous n’aurons pas grand-chose de plus que le peu que nous avons.

Nouveau recul pour nos retraites.

Le gouvernement Ayrault s’est engagé dans une nouvelle réforme des retraites. Le 1er acte de cette nouvelle réforme, le plus grave, est de valider l’intégralité de la réforme Fillon de 2010 : recul de l’âge de départ à la retraite à 62 ans, allongement de la durée de cotisation à 43 annuités. Alors que ces mêmes responsables politiques, quand ils étaient dans l’opposition, avaient dénoncé et combattu la réforme Fillon, promettant même de l’abroger quand ils reviendraient aux affaires !

SUD Éducation n’est pas de ces syndicats qui combattent les projets portés par la droite et qui perdent toute combativité quand ces mêmes projets sont portés par la gauche. C’est pour cette raison que nous avons appelé à la grève le 10 septembre et le 15 octobre. Il n’est pas question d’accepter en 2013 ce que nous avons combattu en 2010 !

Les gouvernements changent, pas nos revendications !


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Coup de gueule… bis

dimanche 14 septembre 2014

Au collège, on accueille de plus en plus d’élèves hétérogènes : non lecteurs, lecteurs débutants, déchiffreurs, en difficultés personnelles, sociales, primo arrivants, etc. Le collège doit donc devenir un lieu où tous ces élèves ont leur place mais aussi le lieu de toutes les expérimentations. Génial !
On va pouvoir enfin inventer, créer, innover. Oui, mais... Quels outils, quel matériel, quelle formation pour le professeur qui veut s’investir dans les projets ? Il va falloir tâtonner, trier la masse d’informations sur internet, faire des proformas, écouter le discours des uns, des autres, trouver une salle, demander une armoire, des livres, un ordinateur ? J’en passe ! Monter des projets, c’est bien joli, mais quel parcours du combattant ! Tout ceci est-il bien logique à l’heure où on supprime les enseignants spécialisés ? Est-ce au professeur lambda de remplacer ces spécialistes ? Comme d’habitude, on marche sur la tête !

Coup de gueule

dimanche 14 septembre 2014

80% d’une classe d’âge au bac ! C’était une révolution. L’égalité des chances... etc. Oui, on y arrive.
On trafique les notes, on fait passer les élèves au bénéfice de l’âge, on les maintient dans le système sans leur donner les moyens de réussir.... j’en passe ! On arrive maintenant à avoir des élèves qui vont au bac en sachant tout juste lire. Oui, tout le monde peut avoir son bac, un bac bradé pour faire du chiffre !
De quel intérêt parle-t-on alors ? Celui de l’élève ou celui de la sacro-sainte statistique d’une société dans laquelle seul le rendement compte ?

Enquête par questionnaire

jeudi 13 décembre 2012

Dès janvier SUD Éducation Guyane lancera une enquête par questionnaire sur les conditions matérielles de travail dans les écoles de Guyane.

L’objectif est pour nous de recueillir des données chiffrées histoire de dresser une liste assez exhaustive de problèmes rencontrés au niveau de nos extraordinaires conditions de travail...

Pour mener à bien cette enquête nous avons reçu un coup de main des camarades du département de sociologie de l’université Brest.

Double vacation

jeudi 13 décembre 2012

Le recteur est revenu sur sa position : il n’y aura pas d’expérimentation de la double vacation en Guyane. Reste que des enfants sont toujours non scolarisés et les constructions scolaires manquent cruellement.

La fédération SUD Éducation va intervenir auprès du ministère pour réaffirmer la nécessité d’un plan d’urgence pour l’éducation en Guyane.

Inspection : et si on arrêtait les bidouillages ?

jeudi 13 décembre 2012

SUD Éducation vient d’écrire au recteur pour lui demander de rappeler à ses Inspecteurs qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi en matière d’inspection.

Les inspections surprises ne sont pas réglementaires. Les rapports d’inspection doivent être adressés aux intéressés dans un délai d’un mois et la note pédagogique doit être communiquée dans le trimestre qui suit l’inspection.