Règlementation

Registre Santé Sécurité au Travail

jeudi 13 décembre 2012
par  Sud Éducation Guyane

Dans le journal précédent nous vous avions rendu compte de notre audience avec l’Inspecteur Santé, Sécurité au de Travail (ISST), M. Langlois. Depuis la situation a peu changé dans nos établissements et écoles. Pour cette raison nous avons demandé une nouvelle audience qui aura lieu le 18 décembre prochain.
D’ici là, vous trouverez ci-dessous un descriptif du Registre Santé Sécurité Conditions de travail (RSST) anciennement appelé Cahier Hygiène et sécurité.

Faire changer nos condition de travail

Ce registre doit être présent dans tous les établissements et les écoles. Il doit être à la disposition de tous les agents mais aussi des usagers (les élèves et leurs parents peuvent très bien y dénoncer les problèmes). Il doit être situé dans un endroit neutre et sans présence hiérarchique.
La fonction essentielle de ce registre est de servir à signaler ce qui relève de l’hygiène et de la sécurité, mais aussi de notre vécu de salarié (conditions de travail) : il doit contenir des pages numérotées, être visé régulièrement par le chef d’établissement…
Dans les écoles on peut le remplir, et faire une photocopie pour l’IEN.
Ce registre peut être rempli soit à titre personnel, soit à titre collectif. L’anonymat est aussi toléré. Rien ne vous empêche de photocopier ce que vous avez écrit. C’est même recommandé.

Ce que l’on peut mettre dedans

Le RSST est là pour que l’on puisse signaler une situation que l’on considère comme anormale ou susceptible de porter atteinte soit à l’intégrité physique et la santé des personnes, soit à la sécurité des biens.
Par exemple vous pourrez y faire figurer tous ce qui concerne les accidents corporels et la façon dont il se sont produits, les accidents bénins ainsi que les « presqu’accidents » c’est-à-dire ceux qui n’ont entraîné aucun dommage mais qui auraient pu avoir des conséquences plus ou moins graves.
On peut aussi y mettre ce qui nuit à nos conditions de travail.
SUD Éducation invite les collègues du 1er degré à déclarer dans le registre lorsqu’un collègue n’est pas remplacé en indiquant que cela constitue une dégradation de nos conditions de travail. Les élèves de l’enseignant absent sont répartis dans les autres classes, ce qui a pour conséquence une augmentation du nombre d’élèves, perturbe le fonctionnement de la classe et nuit à notre pédagogie.

Un outil pour se couvrir

Ce registre permet aussi de voir si la hiérarchie tient compte des problèmes que l’on soulève. Elle a l’obligation d’y répondre.
Notez aussi que c’est là un moyen de conserver l’historique des problèmes. Si vous l’avez noté dedans personne ne pourra vous dire que vous n’avez rien fait pour éviter l’accident.
Pour finir sachez que le CHSCT doit, à chacune de ses réunions, examiner les inscriptions consignées sur le registre de santé et de sécurité, en discuter et être informé par l’administration des suites qui ont été réservées à chacun des problèmes soulevés par ces inscriptions.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Coup de gueule… bis

dimanche 14 septembre 2014

Au collège, on accueille de plus en plus d’élèves hétérogènes : non lecteurs, lecteurs débutants, déchiffreurs, en difficultés personnelles, sociales, primo arrivants, etc. Le collège doit donc devenir un lieu où tous ces élèves ont leur place mais aussi le lieu de toutes les expérimentations. Génial !
On va pouvoir enfin inventer, créer, innover. Oui, mais... Quels outils, quel matériel, quelle formation pour le professeur qui veut s’investir dans les projets ? Il va falloir tâtonner, trier la masse d’informations sur internet, faire des proformas, écouter le discours des uns, des autres, trouver une salle, demander une armoire, des livres, un ordinateur ? J’en passe ! Monter des projets, c’est bien joli, mais quel parcours du combattant ! Tout ceci est-il bien logique à l’heure où on supprime les enseignants spécialisés ? Est-ce au professeur lambda de remplacer ces spécialistes ? Comme d’habitude, on marche sur la tête !

Coup de gueule

dimanche 14 septembre 2014

80% d’une classe d’âge au bac ! C’était une révolution. L’égalité des chances... etc. Oui, on y arrive.
On trafique les notes, on fait passer les élèves au bénéfice de l’âge, on les maintient dans le système sans leur donner les moyens de réussir.... j’en passe ! On arrive maintenant à avoir des élèves qui vont au bac en sachant tout juste lire. Oui, tout le monde peut avoir son bac, un bac bradé pour faire du chiffre !
De quel intérêt parle-t-on alors ? Celui de l’élève ou celui de la sacro-sainte statistique d’une société dans laquelle seul le rendement compte ?

Enquête par questionnaire

jeudi 13 décembre 2012

Dès janvier SUD Éducation Guyane lancera une enquête par questionnaire sur les conditions matérielles de travail dans les écoles de Guyane.

L’objectif est pour nous de recueillir des données chiffrées histoire de dresser une liste assez exhaustive de problèmes rencontrés au niveau de nos extraordinaires conditions de travail...

Pour mener à bien cette enquête nous avons reçu un coup de main des camarades du département de sociologie de l’université Brest.

Double vacation

jeudi 13 décembre 2012

Le recteur est revenu sur sa position : il n’y aura pas d’expérimentation de la double vacation en Guyane. Reste que des enfants sont toujours non scolarisés et les constructions scolaires manquent cruellement.

La fédération SUD Éducation va intervenir auprès du ministère pour réaffirmer la nécessité d’un plan d’urgence pour l’éducation en Guyane.

Inspection : et si on arrêtait les bidouillages ?

jeudi 13 décembre 2012

SUD Éducation vient d’écrire au recteur pour lui demander de rappeler à ses Inspecteurs qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi en matière d’inspection.

Les inspections surprises ne sont pas réglementaires. Les rapports d’inspection doivent être adressés aux intéressés dans un délai d’un mois et la note pédagogique doit être communiquée dans le trimestre qui suit l’inspection.