Communiqué de presse

Un accident imprévisible ?

dimanche 18 novembre 2012
par  Sud Éducation Guyane

Jeudi 15 novembre une élève de l’école Solange Patient de Kourou s’est retrouvée avec un clou rouillé planté dans le pied alors qu’elle jouait dans la cour. Cet évènement n’a malheureusement rien de fortuit. Pour SUD Éducation il était même prévisible.

Cela fait plusieurs années que cette école est malmenée. Les travaux d’agrandissement et de rénovation en sont maintenant à leur troisième année. Et avant ceux-ci ce sont les rajouts de classes en bungalows qui avaient provoqué à la fois une forte augmentation des effectifs et une diminution significative de l’espace pour les élèves.

PDF - 37.8 ko
Communiqué de Presse Clou Solange Patient

A de nombreuse reprise L’équipe enseignante a alerté la mairie et la hiérarchie sur ces conditions de travail indignes. Une grève avait eu lieu peu après la rentrée de 2010. L’année dernière, deux enseignants excédés par l’absence de réaction de l’Inspection ont été jusqu’à adresser à l’inspecteur une enveloppe remplie des bouts de verre brisés qu’ils avaient pu ramasser dans la cour des élèves de la maternelle.
Au lieu de soutenir les enseignants en intervenant auprès de la Mairie pour faire respecter la sécurité. La seule réponse de la hiérarchie fut d’exiger des enseignants qu’ils se taisent.

La situation de l’école Solange Patient n’a malheureusement rien d’exceptionnelle. SUD Education Guyane a interpellé le recteur à plusieurs reprises sur la sécurité des écoles et des établissements de l’académie. Mais le rectorat semble peu se soucier de ces questions de sécurité puisque la grande majorité des écoles ne respectent pas la réglementation en la matière.

SUD Éducation Guyane souhaite rappeler que la hiérarchie n’a pas pour unique mission de mener les équipes enseignantes à la baguette. En tant que chefs de service, les inspecteurs sont responsables de la santé et de la sécurité des enseignants et des élèves. Faudra t-il attendre un accident plus grave encore pour que les questions de santé et de sécurité soient enfin prises en considération ? Ou devrons-nous attendre que des parents d’élèves traduisent un inspecteur devant le tribunal administratif ?

SUD Éducation Guyane continuera à se battre pour qu’un plan d’urgence pour l’éducation en Guyane voit le jour. Un plan qui permettra de scolariser tous les enfants de Guyane dans des établissements et des écoles à taille humaine et respectant les normes de sécurité.

Cayenne, le 18 novembre 2012.


Information pratique :
La réglementation exige que tous les établissements scolaires possèdent un registre Santé et Sécurité au Travail (Anciennement appelé Cahier Hygiène et sécurité). Ce registre doit permettre à tout personnel ou usager de l’établissement (les parents d’élèves doivent donc y avoir accès) de signaler une situation qu’il considère comme anormale ou susceptible de porter atteinte à la santé des personnes.

Utiliser ce registre doit permettre la mise en œuvre de mesures de prévention et SUD Éducation appelle l’ensemble des membres de la communauté éducative à s’en servir.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Noël et Jour de l’an, faire ses courses en mode militant !

dimanche 10 décembre

Depuis quelques mois, l’Union syndicale Solidaires est représentative au niveau de la convention collective Prestataires de Services dans le Secteur Tertiaire. Dans les métiers couvert par cette convention, l’animation commerciale est l’un des les plus représentés.

Pour les fêtes de fin d’année les adhérent-es SUD-Solidaires vont sans doute se rendre au moins une fois dans les grandes et moyennes surfaces ou les magasins spécialisés. Nous pouvons aussi avoir un acte militant lorsque nous faisons nos courses ! (la suite)

Elections au C.A. dans le Secondaire

vendredi 6 octobre

Votez et faites voter pour les listes "SUD éducation" au
- Lycée professionnel Elie Castor (Kourou)
- Lycée polyvalent Melkior et Garré (Cayenne)
- Lycée polyvalent Lama-Prévot (Remire-Montjoly)
- Lycée polyvalent Bertène Juminer (Saint-Laurent du Maroni)

Préavis de grève “généraliste” du lundi 2 octobre au samedi 2 décembre 2017

mercredi 4 octobre

Le préavis « généraliste » évolue en fonction de l’actualité. Il permet de couvrir l’ensemble des personnels travaillant dans les écoles, services et établissements scolaires (enseignant-es, enseignant-es-chercheurs-chercheuses et chercheurs-chercheuses, IATOSS, ITA et personnels éducatifs, titulaires ou précaires, de droit public ou de droit privé, employé-es par le ministère de l’Éducation Nationale, le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la recherche, le Ministère de l’intérieur, de l’outre mer et des Collectivités Territoriales, ou le Ministère de la fonction publique ; une négociation préalable a eu lieu pour les personnels exerçant des fonctions d’enseignement dans une école maternelle ou élémentaire publique ayant charge de classe).

Sur le Web : Préavis de grève

21 SEPTEMBRE 2017 : AGIR ET S’UNIR POUR NE PAS SUBIR ! SUD PTT, SUD éducation, FSU, UTG

lundi 18 septembre

APPEL INTERSYNDICAL DE GUYANE A LA GRÈVE ET AUX MANIFESTATIONS
FSU
UTG
SUD PTT
SUD éducation

Citoyens-nes, lycéens-nes, étudiants-es, chômeurs-euses, salariés-es du privé et du public, retraités-es,

CAYENNE : RDV 9h00 aux Chaînes brisées, Avenue Mandela

Dossier complet SUD-Solidaires contre la Loi Travail 2

mardi 5 septembre

Code du travail : mort sur ordonnances. Pas de bonne surprise pour l’Union syndicale Solidaires dans ce que vient de présenter le gouvernement à travers ses ordonnances.

La facilitation des licenciements collectifs et individuels constitue un gros morceau de la nouvelle loi. La remise en cause de la hiérarchie des normes, c’est-à-dire de la protection collective de tous-tes les salariées continue. Les salarié-es des petites entreprises ne sont pas épargné-es dans les mesures proposées...

Ensemble, ne laissons pas l’ultra libéralisme à la Macron et le Medef régir nos vies ! Les distributions de dividendes, les cadeaux fiscaux et la flexibilisation totale des salarié-es ne sont pas créateurs d’emplois stables et permettant de vivre dignement ! Luttons pour la réduction du temps de travail, pour la hausse des salaires, pour des services publics au service de tous et toutes !

Grève le 12 septembre 2017 !