Communiqué évaluation en maternelle

Vers une classification scandaleuse des enfants de 5 ans

vendredi 14 octobre 2011
par  Sud Éducation Guyane

“R.A.S.”, “Risque”, “Haut-risque”...

À l’école du Tri social dès la Maternelle ?

HORS DE QUESTION !

Le Ministère annonce la mise en place d’évaluations obligatoires en grande section de maternelle dès le mois de novembre. Classant les enfants selon les « risques » qu’ils représenteraient, elles reposent sur un tri médico-social des enfants qui seraient « évalués » au regard de leur « dangerosité » dans trois catégories : « R.A.S », « Risque », « Haut-risque ».

Classer un enfant de 5 ans en termes de "risque" est inadmissible et insensé.

Comme si l’acte d’enseigner n’était plus que l’évaluation du danger potentiel d’un élève ! Ces évaluations sont scandaleuses.

SUD éducation dit NON !

Une décision HONTEUSE

Cette approche est à l’opposé de toute démarche éducative fondée sur les capacités d’évolution des élèves et la valorisation de leurs potentialités.

Cette vision sécuritaire de la petite enfance n’est pas nouvelle. Elle repose sur une idéologie déterministe : l’individu ne peut échapper à ses déterminations, sauf à être rééduqué…

Turbulent à cinq ans = délinquant à vingt ans ; perturbateur en maternelle = criminel au collège. Cela nous rappelle le fameux rapport Bénisti et la « détection précoce de la délinquance ».

Les décisions ministérielles, présentées comme de simples mesures techniques ne visant qu’à améliorer l’efficience du système éducatif, sont à l’opposé de notre vision de l’enfance : à cinq ans, on a encore le droit de se tromper, de ne pas savoir, cela n’engage pas l’avenir. Tout éducateur responsable sait bien que l’erreur est formatrice et a sa place dans le processus d’apprentissage…

Nous savons aussi que ce système d’évaluation n’est ni une aide pour les élèves, ni un support pour les enseignants.

Ce n’est pas une proposition de diagnostic pour envisager une remédiation, mais un classement des écoles et un tri des enfants.

Cette annonce intervient alors que continue le démantèlement des dispositifs d’aide aux enfants en difficulté (suppression de milliers de postes de RASED), et sur fond de démembrement de la médecine scolaire.

SUD éducation demande l’abandon immédiat de ce nouveau dispositif.

SUD éducation appelle les équipes et les enseignant-e-s de maternelle à S’ORGANISER DÈS MAINTENANT pour exprimer leur indignation et REFUSER CES NOUVELLES EVALUATIONS, par tous moyens : BOYCOTT, GREVE ...

Pour l’École maternelle, nous revendiquons en revanche :

Le rétablissement de tous les postes de RASED supprimés

La mise en place d’une médecine scolaire à la hauteur des besoins

La réduction des effectifs par classe

L’arrêt immédiat de la privatisation larvée de l’école maternelle par le biais des jardins d’éveil et la création de postes en maternelle à la hauteur des besoins.


Documents joints

Binary Data - 99.9 ko
Binary Data - 99.9 ko

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Elections au C.A. dans le Secondaire

vendredi 6 octobre

Votez et faites voter pour les listes "SUD éducation" au
- Lycée professionnel Elie Castor (Kourou)
- Lycée polyvalent Melkior et Garré (Cayenne)
- Lycée polyvalent Lama-Prévot (Remire-Montjoly)
- Lycée polyvalent Bertène Juminer (Saint-Laurent du Maroni)

Préavis de grève “généraliste” du lundi 2 octobre au samedi 2 décembre 2017

mercredi 4 octobre

Le préavis « généraliste » évolue en fonction de l’actualité. Il permet de couvrir l’ensemble des personnels travaillant dans les écoles, services et établissements scolaires (enseignant-es, enseignant-es-chercheurs-chercheuses et chercheurs-chercheuses, IATOSS, ITA et personnels éducatifs, titulaires ou précaires, de droit public ou de droit privé, employé-es par le ministère de l’Éducation Nationale, le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la recherche, le Ministère de l’intérieur, de l’outre mer et des Collectivités Territoriales, ou le Ministère de la fonction publique ; une négociation préalable a eu lieu pour les personnels exerçant des fonctions d’enseignement dans une école maternelle ou élémentaire publique ayant charge de classe).

Sur le Web : Préavis de grève

21 SEPTEMBRE 2017 : AGIR ET S’UNIR POUR NE PAS SUBIR ! SUD PTT, SUD éducation, FSU, UTG

lundi 18 septembre

APPEL INTERSYNDICAL DE GUYANE A LA GRÈVE ET AUX MANIFESTATIONS
FSU
UTG
SUD PTT
SUD éducation

Citoyens-nes, lycéens-nes, étudiants-es, chômeurs-euses, salariés-es du privé et du public, retraités-es,

CAYENNE : RDV 9h00 aux Chaînes brisées, Avenue Mandela

Dossier complet SUD-Solidaires contre la Loi Travail 2

mardi 5 septembre

Code du travail : mort sur ordonnances. Pas de bonne surprise pour l’Union syndicale Solidaires dans ce que vient de présenter le gouvernement à travers ses ordonnances.

La facilitation des licenciements collectifs et individuels constitue un gros morceau de la nouvelle loi. La remise en cause de la hiérarchie des normes, c’est-à-dire de la protection collective de tous-tes les salariées continue. Les salarié-es des petites entreprises ne sont pas épargné-es dans les mesures proposées...

Ensemble, ne laissons pas l’ultra libéralisme à la Macron et le Medef régir nos vies ! Les distributions de dividendes, les cadeaux fiscaux et la flexibilisation totale des salarié-es ne sont pas créateurs d’emplois stables et permettant de vivre dignement ! Luttons pour la réduction du temps de travail, pour la hausse des salaires, pour des services publics au service de tous et toutes !

Grève le 12 septembre 2017 !

Calendrier scolaire pour la Guyane (2017-2018)

jeudi 24 août

Vous trouverez ci-dessous le calendrier scolaire de cette année :