Communiqué de presse des syndicats STEG-UTG et SUD Éducation

Vote électronique ou comment discréditer les élections professionnelles.

jeudi 7 avril 2011
par  Sud Éducation Guyane

Les prochaines élections professionnelles dans l’Éducation nationale auront lieu en octobre 2011, élections qui détermineront la survie même de certains syndicats. Le ministère veut imposer que ce scrutin se déroule sous la forme d’un vote électronique. Entre le 31 mars et le 5 avril une partie des personnels de l’académie de la Guyane a été invité à tester ce vote électronique.

Si ce mode de scrutin fait appel à des moyens modernes il constitue un véritable recul d’un point de vue démocratique notamment parce que le contrôle des opérations électorales ne se fait plus par les électeurs et qu’il n’y a aucune garantie du secret du vote laissant champ libre à d’éventuelles manipulations.

Pour ces raisons le STEG-UTG et SUD Education ont appelé les personnels à boycotter ce test afin de faire comprendre au ministère que nous refusons de confier notre vote à une machine dont on ne sait absolument rien et dont personne ne peut vérifier le fonctionnement.

Mercredi 6 avril, nous avons pris connaissance des résultats de ce test et c’est un véritable fiasco puisque le taux de participation est inférieur à 5%. De plus les solutions techniques proposées par le rectorat de la Guyane n’ont pas du tout fonctionné : absence de "kiosques" pour voter dans les établissements, connexion Internet trop lente dans les communes isolées, manque d’information des collègues concernés. Il est à noter que les électeurs du test ont reçu leur matériel de vote 48h après le début du scrutin.

Au-delà des nombreux problèmes techniques rencontrés pendant ce test, de la complexité de la procédure qui décourage les électeurs les plus motivés, il apparaît clairement que les personnels ne veulent pas voter par un moyen électronique.

Pour le STEG-UTG et SUD Éducation, il est évident que l’expérimentation doit s’arrêter là. Dès lors, soit le ministère prend acte de ce revers et revient au vote papier, soit il choisit délibérément de jeter le discrédit sur ces élections professionnelles en sachant d’avance que le taux de participation sera extrêmement faible alors qu’il n’a jamais été inférieur à 60% lors des scrutins précédents.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.

5 bonnes raisons d’adhérer à SUD Éducation

jeudi 22 mars

SUD éducation Guyane est ce que nous en faisons !

Un syndicat solidaire
Un syndicat unitaire et intercatégoriel
Un syndicat démocratique
Un syndicat de lutte
Un syndicat de transformation sociale

Si vous êtes convaincus n’hésitez pas à adhérer.

Sur le Web : NOUS REJOINDRE