Évaluations académiques

Evaluations en grande section à la "va vite"

samedi 22 mai 2010
par  Sud Éducation Guyane

Les collègues de Grande Section ont appris jeudi 20 mai qu’ils devaient rendre les évaluations académiques de leurs élèves pour le 4 juin. Ils ne disposeront que des 3 jours ouvrés la semaine prochaine pour effectuer les passations (sans compter la journée nationale de grève du 27). Ces évaluations sont individuelles et requièrent un temps de travail de plus de 60 minutes par élève. Le calcul n’est pas sorcier, en ne faisant que cela, les enseignants pourront au mieux s’acquitter de 6 évaluations par jour. L’administration a prévu que le reste de leurs élèves sera laissé à la surveillance de l’ATSEM pendant toute la journée. Les parents seront heureux d’apprendre que leur enfant sera à la garderie pendant toute une semaine !

Il est également demandé aux enseignants des petites et moyennes sections d’entrer dans le dispositif en laissant également leurs élèves aux ATSEM. Comment peut-on envisager de demander à des enseignants, le vendredi 21 mai après la classe, d’organiser la mise en place d’évaluations pour la semaine suivante dans des conditions inacceptables : les élèves seraient confiés au personnel communal qui très légitimement pourrait refuser, les parents des élèves de petites et moyennes sections pourraient ne pas être d’accord pour que leur enfant ne bénéficie pas de mise en place d’activités pédagogiques pendant une semaine. Qui est responsable si un accident survient alors que l’enseignant est occupé tout à fait ailleurs avec un seul élève ? Pourquoi impulser cette action dans l’urgence alors que certains enseignants ont assisté à des animations pédagogiques sur le thème des évaluations et que rien de la sorte n’a été évoqué ?

Cette initiative inepte ne prend en compte ni les difficultés de gestion que ces évaluations vont entraîner au sein des classes, ni les capacités de concentration et de travail des petits élèves de 5/6 ans.
Rajoutons que les enseignants sont tenus d’organiser leur travail et qu’ils ont des progressions à suivre. Exiger que des évaluations soient faites dans la précipitation dénote une totale absence de respect pour le travail des enseignants.

Par ailleurs nous nous questionnons sur la finalité de ces évaluations. S’agit-il de classer les établissements, de juger le travail des enseignants sans tenir compte de la population ou des moyens dont ils disposent ?

Plutôt que de perdre du temps et de l’énergie à la multiplication des évaluations, il serait préférable de se concentrer sur la recherche de solutions pour que tous les enfants de maternelle soient scolarisés dans des conditions décentes.

Le SNUipp-Guyane et Sud Éducation Guyane soutiendront tous les collègues qui le souhaitent dans leurs actions de boycott.

Ils les encouragent fortement à ne pas tenir compte des délais imposés par l’administration, à passer leurs évaluations selon leurs modalités qui seront les mieux adaptées à leurs élèves.

SNUipp-Guyane
SUD Éducation Guyane


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

KOUROU - 6/02 - mobilisation, grève et rassemblement

samedi 3 février

Personnels, parents, élèves,
tout-e-s concerné-e-s,
tout-e-s mobilisé-e-s.

Cayenne, Matoury, Saint-Laurent sont en lutte !!!
A Kourou... de décoller !!!

Rendez-vous devant la Mairie de Kourou à 9h00 le mardi 6 février 2018.

GREVE massive le 6,
GREVE reconductible à partir du 7

Personnels mobilisés de Kourou

Nous réclamons, toutes et tous ensemble, une éducation ambitieuse pour une société égalitaire, pour lutter contre la précarité, source des violences.

vendredi 2 février

Grève massive le mardi 6 février 2018 !
Grève reconductible dès le 7 février 2018 !
Signataires : des personnels de Saint Laurent, la Coordination des personnels du collège A. Contout, le SNES-FSU, le STEG-UTG, SUD EDUCATION Guyane.
le 1er février 2018

Sur le Web : Grève

Mobilisation et grève le 30 janvier à Cayenne et à Matoury

lundi 29 janvier

A Cayenne, un lycée et un collège : LP Michotte et Auxence Contour.
A Matoury, le collège Concorde-Maurice Dumesnil.

Mobilisation et grève le 30 janvier dans les collèges de Saint Laurent du Maroni

lundi 29 janvier

SUD Education Guyane appelle à la grève dans les 5 collèges de Saint Laurent.
SUD Education Guyane soutient les personnels mobilisés.
SUD Education Guyane revendique pour Saint Laurent du Maroni :

- Embauche immédiate des CUI promise dans chaque établissement.
- Création immédiate de postes d’AED dans tous les collèges et augmentation du nombre de CPE.
- Création d’urgence de deux nouveaux collèges et du lycée 4 pour une réduction rapide du nombre d’élèves par classe.
- Sécurisation des enceintes des établissements : collège Paul Jean Louis et collège Arsène Bouyer d’Angoma et des parkings fermés pour les personnels.
- Ouverture et campagne d’embauche immédiate d’éducateurs, familles d’accueil, médecins dans tous les domaines du social et de la santé.
- De réelles mesures éducatives pour s’occuper des jeunes : juge des enfants à Saint Laurent du Maroni, CER, foyers...

KOUROU - 1er degré - Réunion d’Information Syndicale (RIS) - Mercredi 31 janvier - 9h-12h

mercredi 24 janvier

Le syndicat SUD éducation Guyane organise une RIS - sur temps de travail - pour les deux circonscriptions de Kourou le mercredi 31 janvier de 9h à 12h au Pôle culturel (Médiathèque).

Se rendre à une Réunion d’Information Syndicale (RIS) est un droit, que l’on soit ou non syndiqué. 9 heures de RIS possibles par année scolaire dont 3 heures sur temps devant classe.

Au programme :
- Présentation de SUD éducation et de l’union syndicale Solidaires
- Situation du Premier degré en Guyane
- Conditions de travail : 2, 3 bases à connaître (obligation du RSST et du registre des dangers graves et imminents impliquant le droit de retrait)
- Livret Scolaire Unique Numérique
- CUI - Services civiques
- Questions diverses

Si vous souhaitez participer à la RIS de SUD éducation :
- Informez les parents le plus tôt possible que, pour des raisons professionnelles, vous serez absent cette demi-journée là ;
- Prévenez l’IEN de la participation au moins 48 heures avant la date prévue. Il ne s’agit en aucun cas de "demander l’autorisation de" mais bien "d’informer que" ;
- Envoyez un courriel à SUD éducation Guyane pour nous informer de votre présence.

[une fiche de présence sera établie sur place. Une attestation individuelle de participation vous sera remise]

Ce droit syndical que nous avons acquis constitue un moment fort permettant : d’être informé, de participer au débat, de mettre en relation les collègues entre eux dans leur diversité. Continuons à être toujours plus nombreux.

SUD éducation Guyane - KOUROU
06.94.02.07.87

Sur le Web : Pour vous inscrire