A l’Ouest rien de nouveau...

Rentrée 2009 : complètement à l’OUEST !

mercredi 14 octobre 2009
par  Sud Éducation Guyane

« Dans les faits, la rentrée se poursuit jusqu’au 15 octobre » 1 de l’aveu même de Frédéric Wacheux, Recteur. Et oui, encore une fois, à l’école en Guyane, tout est possible, même l’impensable, surtout le pire ! Et comment ! Tous les collèges et lycées de l’Ouest guyanais ont démarré l’année scolaire avec des postes d’enseignants non pourvus : 45 postes au total et au bas mot.

La palme d’or est détenue par le collège 3 Paul Jean Louis dont 14 enseignants (sur les 80 prévus, ce qui équivaut à environ 19% de la DHG2 accordée) ont manqué à l’appel pendant tout le mois de septembre : des congés maternité non remplacés, des classes de langue sans cours de langue, 3 postes et demi de français pour 950 élèves… Conséquence : des permanences surchargées, un élève sur deux sans cours de français, un élève sur trois sans cours d’histoire-géographie, des élèves non lecteurs et non francophones en 6e ordinaire faute d’enseignant spécialisé ( pour une CLANSA3).

Des détails concrets :

Lycée 1, lycée de Mana, collège 1 Tell Eboué, collège 2 Albert Londres, collège 4, collèges de Mana : des postes non pourvus. Collège P. Berthelot à Javouhey : après un courrier au Recteur et au Conseil Général, le personnel attend des réponses et des améliorations concernant : le personnel manquant un mois après la rentrée, les retards de chantier du collège définitif et les conditions d’orientation déplorables des élèves. Collège 5, site provisoire, plus de 600 élèves : le personnel a dû se mettre en grève pour obtenir des conditions d’hygiène et sécurité minimales : toilettes en nombre suffisant pour les garçons et les filles ainsi que le personnel, robinets d’eau, réparation d’installations électriques non-conformes ; réclamer le retour de la secrétaire de gestion car son poste de contractuelle a été supprimé pendant les vacances, et l’embauche d’un responsable informatique. Le classement en Ambition réussite reste en attente. Sans parler des enseignants manquants.
Lycée 2, 3 : rentrées différées sur décision rectorale, les infrastructures n’étant pas prêtes à recevoir les élèves : salles vides sans tables ni chaises pour le lycée 3, locaux et installations électriques non terminés dans une partie du lycée 2 ce qui entraîne une absence d’eau et d’électricité dans certains bâtiments. Le personnel du lycée 2, au cours d’une grève reconductible votée à l’unanimité, a sollicité la venue du Recteur et des représentants du Conseil Régional et a obtenu quelques avancées : notamment des heures supplémentaires refusées par les enseignants transformées en demi-postes.

Anticiper la rentrée ?

Pas possible en Guyane, dixit le Recteur : « II y a de grands mouvements de population, particulièrement dans l’Ouest. Il est quasiment impossible de prévoir, à la rentrée, où seront les enfants ». Les phénomènes migratoires ont bon dos. Un cas concret au collège 5 : + 70 élèves de 6e annoncés fin juin pour la rentrée 2009, une fois les commandes de manuels scolaires passées, ça va de soi, et après un jeu de yoyo de plus d’un mois. Ces élèves étaient inscrits à l’école primaire donc sensés être connus des services rectoraux. Alors problème de mouvement de population ou erreur de calcul monumentale de la part du Rectorat ? Résultat : des élèves sans manuels scolaires et des bungalows supplémentaires sans tables ni chaises, faute de temps pour rectifier l’erreur.

En ce début d’octobre, les postes budgétisés ne sont pas encore tous occupés. Les vacances arrivent à grand pas, et des élèves n’auront pas encore commencé à travailler dans certaines disciplines. Très majoritairement en grande difficulté scolaire - tous les collèges de l’Ouest font partie de l’éducation prioritaire - ils sont pénalisés d’emblée avec un retard d’un mois au minimum sur les programmes scolaires. Et ceci en espérant que la situation se régularise très rapidement. A suivre…

1 - Interview de M. Wacheux par Stéphane Bouillaguet in France-Guyane.29 08 2009.
2 - DHG : Dotation Horaire Globale
3 - CLANSA : Classe d’Accueil pour les élèves Non Scolarisés Antérieurement


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Coup de gueule… bis

dimanche 14 septembre 2014

Au collège, on accueille de plus en plus d’élèves hétérogènes : non lecteurs, lecteurs débutants, déchiffreurs, en difficultés personnelles, sociales, primo arrivants, etc. Le collège doit donc devenir un lieu où tous ces élèves ont leur place mais aussi le lieu de toutes les expérimentations. Génial !
On va pouvoir enfin inventer, créer, innover. Oui, mais... Quels outils, quel matériel, quelle formation pour le professeur qui veut s’investir dans les projets ? Il va falloir tâtonner, trier la masse d’informations sur internet, faire des proformas, écouter le discours des uns, des autres, trouver une salle, demander une armoire, des livres, un ordinateur ? J’en passe ! Monter des projets, c’est bien joli, mais quel parcours du combattant ! Tout ceci est-il bien logique à l’heure où on supprime les enseignants spécialisés ? Est-ce au professeur lambda de remplacer ces spécialistes ? Comme d’habitude, on marche sur la tête !

Coup de gueule

dimanche 14 septembre 2014

80% d’une classe d’âge au bac ! C’était une révolution. L’égalité des chances... etc. Oui, on y arrive.
On trafique les notes, on fait passer les élèves au bénéfice de l’âge, on les maintient dans le système sans leur donner les moyens de réussir.... j’en passe ! On arrive maintenant à avoir des élèves qui vont au bac en sachant tout juste lire. Oui, tout le monde peut avoir son bac, un bac bradé pour faire du chiffre !
De quel intérêt parle-t-on alors ? Celui de l’élève ou celui de la sacro-sainte statistique d’une société dans laquelle seul le rendement compte ?

Enquête par questionnaire

jeudi 13 décembre 2012

Dès janvier SUD Éducation Guyane lancera une enquête par questionnaire sur les conditions matérielles de travail dans les écoles de Guyane.

L’objectif est pour nous de recueillir des données chiffrées histoire de dresser une liste assez exhaustive de problèmes rencontrés au niveau de nos extraordinaires conditions de travail...

Pour mener à bien cette enquête nous avons reçu un coup de main des camarades du département de sociologie de l’université Brest.

Double vacation

jeudi 13 décembre 2012

Le recteur est revenu sur sa position : il n’y aura pas d’expérimentation de la double vacation en Guyane. Reste que des enfants sont toujours non scolarisés et les constructions scolaires manquent cruellement.

La fédération SUD Éducation va intervenir auprès du ministère pour réaffirmer la nécessité d’un plan d’urgence pour l’éducation en Guyane.

Inspection : et si on arrêtait les bidouillages ?

jeudi 13 décembre 2012

SUD Éducation vient d’écrire au recteur pour lui demander de rappeler à ses Inspecteurs qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi en matière d’inspection.

Les inspections surprises ne sont pas réglementaires. Les rapports d’inspection doivent être adressés aux intéressés dans un délai d’un mois et la note pédagogique doit être communiquée dans le trimestre qui suit l’inspection.