Bienvenue à l’IUFM

lundi 31 août 2009
par  Sud Éducation Guyane

Nous vous souhaitons bonne chance et du courage pour cette année qui s’annonce chargée entre le stage filé, les 2 stages en responsabilité, la rédaction des dossiers et l’écrit réflexif.

Votre année de PE2 est une année de formation initiale rémunérée.

Formation, car c’est tout au long de cette année par les stages sur le terrain, par les modules à l’IUFM, que vous commencerez à construire votre identité professionnelle.
Initiale, car l’année prochaine, en tant que titulaire vous aurez un stage de 3 semaines de formation. Et tout au long de votre carrière, vous pourrez avoir accès à des semaines de formation continue, pour parfaire vos pratiques pédagogiques.
Rémunérée, car vous êtes désormais fonctionnaire d’état, et vous avez des droits liés à votre statut. Sous réserve d’être titularisé(e) en fin d’année, vous bénéficiez de l’ensemble des droits de la Fonction Publique (grille de traitement indiciaire, retraite, congé maternité, droits syndicaux, etc.)

Mais attention, ces trois aspects sont remis en cause par le gouvernement, avec sa « réforme » dite de « masterisation ». Si nous ne nous battons pas pour faire échouer cette remise en cause du droit des enseignants à une formation initiale rémunérée, vous pourriez être la dernière promotion de PE2 !

Le ministère a décidé de fermer les IUFM et de changer les concours de recrutement. La logique de réduction drastique des coûts a eu raison de ces instituts de formation. Le gain pour le ministère est loin d’être négligeable puisque ce ne sont pas moins de 14000 postes budgétaires qui sont récupérés avec cette opération. Mais aussi idéologiquement, Darcos a fait un signe aux réactionnaires de tout poil qui voulaient la peau des IUFM.

Tout au long de l’année scolaire 2008-2009, des enseignants, des étudiants, des parents se sont battus contre la mastérisation. Mais le gouvernement n’a pas dévié et on a eu seulement droit à un report des nouveaux concours.

Pour devenir professeur des écoles ou certifié, on pourra se présenter au concours avec un Master en poche ou à la fin du Master 1, à condition d’obtenir le Master 2 dans l’année. Une année de stage, avec des éléments de formation, est prévue après le concours. Cette prolongation des études est inacceptable car la formation coûte cher et va laisser un certain nombre d’étudiants sur le carreau. Elle repousse d’autant l’entrée dans la vie active. Les étudiants, qui échoueront aux concours, alimenteront l’agence de remplacement. Encore de quoi faire gonfler le nombre de précaire dans notre académie.

En ce qui concerne le premier degré, la qualité de la formation va nettement baisser puisqu’il n’y aura plus de stage en responsabilité, et une formation en lien avec le terrain. Les débuts dans les classes risquent d’être difficiles. La formation continue sera aussi revue à la baisse.

Celles et ceux qui se présenteront au concours en 2010 iront vraisemblablement directement sur le terrain.

Nous nous opposons toujours à cette réforme.

Pour cette année scolaire, les stages filés sont toujours au programme malgré tous les problèmes qui se posent, charge de travail, travail dans l’urgence, prise de classe sans formation, équité, problèmes divers rencontrés dans les écoles.

Les conditions de la certification ont changé en 2008 avec le passage d’un entretien. Épreuve assez floue, elle a été un peu plus cadrée en 2009. Seuls les stagiaires pour lesquels le jury a des doutes, dont le dossier porte des avis contradictoires des formateurs, passent cet entretien. Il débouche sur la titularisation, le redoublement ou le licenciement.

Nous réclamons toujours une formation étalée sur 2 ans (avec une titularisation au bout de la première année) avec une augmentation du temps de pratique accompagnée ainsi qu’une entrée progressive dans le métier. Nous oeuvrons pour que la remédiation puisse se mettre en place rapidement pour les stagiaires qui en ont besoin. Nous interviendrons pour que l’évaluation se fasse sur des critères clairs dans le respect de l’équité.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Bienvenue à l’IUFM

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Coup de gueule… bis

dimanche 14 septembre 2014

Au collège, on accueille de plus en plus d’élèves hétérogènes : non lecteurs, lecteurs débutants, déchiffreurs, en difficultés personnelles, sociales, primo arrivants, etc. Le collège doit donc devenir un lieu où tous ces élèves ont leur place mais aussi le lieu de toutes les expérimentations. Génial !
On va pouvoir enfin inventer, créer, innover. Oui, mais... Quels outils, quel matériel, quelle formation pour le professeur qui veut s’investir dans les projets ? Il va falloir tâtonner, trier la masse d’informations sur internet, faire des proformas, écouter le discours des uns, des autres, trouver une salle, demander une armoire, des livres, un ordinateur ? J’en passe ! Monter des projets, c’est bien joli, mais quel parcours du combattant ! Tout ceci est-il bien logique à l’heure où on supprime les enseignants spécialisés ? Est-ce au professeur lambda de remplacer ces spécialistes ? Comme d’habitude, on marche sur la tête !

Coup de gueule

dimanche 14 septembre 2014

80% d’une classe d’âge au bac ! C’était une révolution. L’égalité des chances... etc. Oui, on y arrive.
On trafique les notes, on fait passer les élèves au bénéfice de l’âge, on les maintient dans le système sans leur donner les moyens de réussir.... j’en passe ! On arrive maintenant à avoir des élèves qui vont au bac en sachant tout juste lire. Oui, tout le monde peut avoir son bac, un bac bradé pour faire du chiffre !
De quel intérêt parle-t-on alors ? Celui de l’élève ou celui de la sacro-sainte statistique d’une société dans laquelle seul le rendement compte ?

Enquête par questionnaire

jeudi 13 décembre 2012

Dès janvier SUD Éducation Guyane lancera une enquête par questionnaire sur les conditions matérielles de travail dans les écoles de Guyane.

L’objectif est pour nous de recueillir des données chiffrées histoire de dresser une liste assez exhaustive de problèmes rencontrés au niveau de nos extraordinaires conditions de travail...

Pour mener à bien cette enquête nous avons reçu un coup de main des camarades du département de sociologie de l’université Brest.

Double vacation

jeudi 13 décembre 2012

Le recteur est revenu sur sa position : il n’y aura pas d’expérimentation de la double vacation en Guyane. Reste que des enfants sont toujours non scolarisés et les constructions scolaires manquent cruellement.

La fédération SUD Éducation va intervenir auprès du ministère pour réaffirmer la nécessité d’un plan d’urgence pour l’éducation en Guyane.

Inspection : et si on arrêtait les bidouillages ?

jeudi 13 décembre 2012

SUD Éducation vient d’écrire au recteur pour lui demander de rappeler à ses Inspecteurs qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi en matière d’inspection.

Les inspections surprises ne sont pas réglementaires. Les rapports d’inspection doivent être adressés aux intéressés dans un délai d’un mois et la note pédagogique doit être communiquée dans le trimestre qui suit l’inspection.