Investir dans l’éducation, c’est nécessaire… et c’est possible !

dimanche 28 septembre 2008
par  Sud Éducation Guyane

L’une des raisons invoquées par Sarko et Darcos pour réduire le nombre de postes dans l’éducation nationale (et plus généralement dans les services publics), c’est que cela coûte de plus en plus cher à l’état et que le budget de l’éducation ne cesse d’augmenter.

Que disent les chiffres :

Évolution de la part de la Dépense Intérieure d’Éducation (D.I.E.) [1] dans le P.I.B.

D.I.E. en milliards d’euros P.I.B. en milliards d’euros Part de la D.I.E. dans le P.I.B.
1980 28,5 445,3 6,4%
1985 50,7 756,7 6,7%
1990 68 1030,3 6,6%
1995 91,3 1201,3 7,6%
2000 105,4 1443,8 7,3%
2001 107,2 1488,9 7,2%
2002 111,9 1554,2 7,2%
2003 113,1 1593 7,1%
2004 115,6 1651,4 7%
2005 117,7 1705,8 6,9%
2006 121,4 1785,3 6,8%

Source : Note d’information N° 07-41 de décembre 2007 de la Direction de l’évaluation et de la performance du ministère de l’éducation.

La deuxième colonne semble leur donner raison. Depuis 1980, la Dépense Intérieure d’Éducation est passée de 28,5 à 121,4 milliards d’euros. Soit une augmentation
annuelle de 3,6 milliards d’euros.

Mais en regardant de plus prés on constate que depuis 1995, la part de la D.I.E. dans le P.I.B. (Produit intérieur brut = Richesse nationale) ne cesse de diminuer. En 1995, lorsque
la France produisait 100 € de richesse, elle en consacrait 7,6 à l’éducation. En 2006, elle n’en consacre plus que 6,8. Cette baisse de 0,8 points semble dérisoire. Pourtant si on fait le calcul pour 2006 cela représente 14,2 milliards d’euros par an !!! Combien de postes peut-on créer avec 14,2 milliards d’euros ?
Remarquons au passage que, contrairement au slogan "y a plus de sous dans les caisses", la France est de plus en plus riche puisque son P.I.B. passe de 445 milliards d’euros en 1980 à 1785 en 2006.

Enfin consacrer 7% environ de la richesse nationale à la formation des jeunes (25% de la population), parait quand même bien insuffisant.

Alors, assez de discours mensongers, investissez dans l’éducation !


[1La DIE (Dépense Intérieure d’Éducation) est l’ensemble des dépenses d’éducation réalisées par l’état, les collectivités territoriales, les familles,…


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Elections au C.A. dans le Secondaire

vendredi 6 octobre

Votez et faites voter pour les listes "SUD éducation" au
- Lycée professionnel Elie Castor (Kourou)
- Lycée polyvalent Melkior et Garré (Cayenne)
- Lycée polyvalent Lama-Prévot (Remire-Montjoly)
- Lycée polyvalent Bertène Juminer (Saint-Laurent du Maroni)

Préavis de grève “généraliste” du lundi 2 octobre au samedi 2 décembre 2017

mercredi 4 octobre

Le préavis « généraliste » évolue en fonction de l’actualité. Il permet de couvrir l’ensemble des personnels travaillant dans les écoles, services et établissements scolaires (enseignant-es, enseignant-es-chercheurs-chercheuses et chercheurs-chercheuses, IATOSS, ITA et personnels éducatifs, titulaires ou précaires, de droit public ou de droit privé, employé-es par le ministère de l’Éducation Nationale, le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la recherche, le Ministère de l’intérieur, de l’outre mer et des Collectivités Territoriales, ou le Ministère de la fonction publique ; une négociation préalable a eu lieu pour les personnels exerçant des fonctions d’enseignement dans une école maternelle ou élémentaire publique ayant charge de classe).

Sur le Web : Préavis de grève

21 SEPTEMBRE 2017 : AGIR ET S’UNIR POUR NE PAS SUBIR ! SUD PTT, SUD éducation, FSU, UTG

lundi 18 septembre

APPEL INTERSYNDICAL DE GUYANE A LA GRÈVE ET AUX MANIFESTATIONS
FSU
UTG
SUD PTT
SUD éducation

Citoyens-nes, lycéens-nes, étudiants-es, chômeurs-euses, salariés-es du privé et du public, retraités-es,

CAYENNE : RDV 9h00 aux Chaînes brisées, Avenue Mandela

Dossier complet SUD-Solidaires contre la Loi Travail 2

mardi 5 septembre

Code du travail : mort sur ordonnances. Pas de bonne surprise pour l’Union syndicale Solidaires dans ce que vient de présenter le gouvernement à travers ses ordonnances.

La facilitation des licenciements collectifs et individuels constitue un gros morceau de la nouvelle loi. La remise en cause de la hiérarchie des normes, c’est-à-dire de la protection collective de tous-tes les salariées continue. Les salarié-es des petites entreprises ne sont pas épargné-es dans les mesures proposées...

Ensemble, ne laissons pas l’ultra libéralisme à la Macron et le Medef régir nos vies ! Les distributions de dividendes, les cadeaux fiscaux et la flexibilisation totale des salarié-es ne sont pas créateurs d’emplois stables et permettant de vivre dignement ! Luttons pour la réduction du temps de travail, pour la hausse des salaires, pour des services publics au service de tous et toutes !

Grève le 12 septembre 2017 !

Calendrier scolaire pour la Guyane (2017-2018)

jeudi 24 août

Vous trouverez ci-dessous le calendrier scolaire de cette année :