Mode d’emploi

Refuser les heures sup’

dimanche 31 août 2008
par  Sud Éducation Guyane

Nous le savons bien : collectionner les heures sup’ nuit à la qualité de l’enseignement. On nous ne fera pas croire que c’est en explosant le temps de travail des enseignants que leurs cours vont s’en trouver
mieux préparés.

Sur les 11200 postes qui sont supprimés pour cette rentrée 2008, 8800 le sont dans le 2nd degré. Près de la moitié de ces postes seront comblés par les heures sup’. En cela, refuser de prendre ces heures participe de la lutte contre les fermetures de poste.
A SUD Éducation nous avons toujours été convaincus que le meilleur moyen de travailler tous c’était de travailler moins. Pas question de participer aux coupes sombres dans l’emploi public préconisées par Sarkozy et ses fidèles servants.

Ce tract a pour objectif de vous donner les moyens de rentrer en résistance sans trop prêter le flanc à la hiérarchie. Comme d’habitude le mieux est toujours de s’organiser collectivement.
N’hésitez pas à nous contacter si besoin.

Selon la circulaire n° 76-218 du 1er juillet 1976 modifiée par le décret n° 99-980 du 13 octobre 1999 seulement une heure supplémentaire est imposable, pas plus ! L’heure de 1ère chaire et l’heure de pondération (BTS et classes prépa) sont incluses dans le service.
Si le rapport de forces dans l’établissement est suffisant, les collègues concernés s’adressent collectivement au Chef d’Établissement pour rappeler leurs droits et exprimer leur refus de prendre des heures supplémentaires au-delà de l’unique heure imposable.
Si unE collègue isoléE se voit imposer des heures supplémentaires :
- rappeler oralement au chef d’Établissement la législation en vigueur et exprimer son refus ;
- adresser un courrier écrit au chef d’Établissement, avec copie aux IPR et au rectorat, pour lui réitérer le refus des HSA/E et menacer de ne pas effectuer la totalité de l’emploi du temps si celui-ci n’est pas revu à la baisse (voir exemple de lettre).
- refuser d’assurer la totalité des heures imposées après avoir adressé un dernier courrier au Chef d’Établissement (voir exemple de lettre).



Documents joints

Premier courrier
Premier courrier
Courrier de relance
Courrier de relance
Tract refus des heures sup'
Tract refus des heures sup'
Circulaire heures sup'
Circulaire heures sup'

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Cayenne, Saint-Laurent, Maripasoula - Formation « PRECARITE, AGIR AU LIEU DE SUBIR »

vendredi 13 octobre

SUD éducation Guyane organise la formation syndicale : « PRECARITE, AGIR AU LIEU DE SUBIR »

Enseignants contractuels en CDD ou CDI, AED, AESH, CUI-CAE...
Quels sont vos droit ? Comment lutter pour vos droits ?

11 décembre à Cayenne
13 décembre à Maripasoula
15 décembre à Saint-Laurent

La demande de congés pour formation syndicale doit être formulée auprès de votre supérieur hiérarchique au moins un mois avant le stage

Sur le Web : Pour vous inscrire

Cayenne et Maripasoula - Formation "ET VOILA LE TRAVAIL ! « Conditions de travail, souffrance au travail, comment agir pour aller mieux ? »

mercredi 4 octobre

SUD éducation Guyane organise la formation syndicale : ET VOILA LE TRAVAIL ! « Conditions de travail, souffrance au travail, comment agir pour aller mieux ? »

9 et 10 novembre à Maripasoula
13 et 14 novembre à Cayenne

La demande de congés pour formation syndicale doit être formulée auprès de votre supérieur hiérarchique au moins un mois avant le stage.

Sur le Web : Pour vous inscrire

Campagne "L’école gratuite est un droit, pas un...

vendredi 25 août

Campagne "L’école gratuite est un droit, pas un choix !"

SUD éducation Guyane - syndicat de professeur-e-s, personnels administratifs et de vie scolaire - lance dès aujourd’hui une campagne locale pour réclamer le retour de la gratuité de l’école car sa suppression a favorisé l’exclusion des plus précaires et des plus vulnérables de l’école, faute de moyens financiers suffisant pour y accéder.

Pour SUD éducation Guyane, la gratuité de l’école est une simple question de choix politiques et non de moyens financiers ! En effet, le patronat et la classe politique s’engraissent avec l’argent public alors que de plus en plus d’enfants de Guyane viennent le ventre vide à l’école, ou sont déscolarisés faute d’argent pour le transport ou les fournitures scolaires.

C’est pourquoi, nous décidons dès aujourd’hui d’interpeller l’ensemble du personnel de l’éducation nationale, les parents d’élèves ainsi que la jeunesse guyanaise afin que nous imposions cette gratuité aux collectivités locales et à l’État.

Par la mobilisation, par la lutte... nous la restaurerons !

Sur le Web : Dossier "GRATUITE"

Sortir du colonialisme n°2 (avril 2017)

jeudi 24 août

SUD-Solidaires - Sortir du colonialisme n°2 (avril 2017)

Ce numéro était consacré exclusivement au mouvement social de mars-avril en Guyane.

- Histoire, démographie, économie, social, infrastructures, éducation, etc. : les méfaits du colonialisme (p.1)
- Éducation (p.3)
- Communiqué de presse SUD PTT (p.5)
- Communiqué de presse SUD Santé Sociaux (p.7)
- Communiqué de Solidaires (p.9)
- Déclarations des O.S de Guadeloupe (p.10)
- "Guyane : quand la colonialité dépolitise la contestation" - J.Pamieri (p.11)